Comme dans la vie, on doit parfois surmonter des échecs en running : un abandon sur une course, un temps en deçà de nos espérances ou même une mauvaise séance d’entraînement, pas de jambes, de mauvaises sensations… N’oubliez pas, le running ne se limite pas à l’effort physique et le mental se travaille également pour résister, aller loin dans l’effort et surmonter ses échecs. Voici quelques conseils pour vous aider à vous en relever.

Planifier votre programme et vos objectifs
Ne vous laissez pas abattre ! Pour ne pas vous focaliser sur votre échec, fixez-vous un nouvel objectif et concoctez-vous un programme d’entraînement adéquat.
Suivez ensuite vos entraînements et vos progrès, cela vous aidera énormément à rester motivé. Tenez un journal d’entraînement ! Plusieurs options pour ça en fonction de votre « connected-attitude » : synchronisez vos entraînements sur un outil comme Strava par exemple ; utilisez un bon vieux fichier excel ; ou munissez-vous d’un cahier ! Inscrivez la date, le type de séance, la distance, le(s) temps ainsi que vos sensations et votre ressenti après chaque entraînement.

Pensez à vos précédentes réussites en course. Cela vous aidera à vous focaliser sur le positif et à vous surpasser pour les prochaines séances de running.
Vous pouvez aussi vous inscrire à un programme sport Fitnext pour vous aider à planifier vos entraînements.

Dompter votre voix intérieure
L’important est de positiver ! Tout coureur a son propre monologue intérieur pendant l’effort, vous ne faites sûrement pas exception à la règle. Veillez cependant à qu’il ne soit pas négatif et destructeur pour votre effort. Ressasser l’échec pendant l’activité physique aura des effets réducteurs sur l’effort.
Prenez conscience de ces pensées négatives et transformez-les en pensées positives : ‘’Je peux’’, ‘’Je suis’’, ‘’Je vais’’, etc. Vous pouvez aussi choisir une citation à vous répéter en boucle (même si cela fait un peu machine 😉 )! Si vous n’y arrivez toujours pas, essayez de distraire votre esprit en le concentrant sur autre chose que votre effort. La musique peut aider par exemple…

Le mental est sûrement encore plus dur à travailler que le physique et il peut être difficile de rebondir après un échec. Mais accrochez-vous, la réussite est au bout de l’effort !

Fitnext

The following two tabs change content below.

Benoist Jean-Philippe

Derniers articles parBenoist Jean-Philippe (voir tous)